En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

Moi(s) sans tabac : l'union fait la force !

Mis à jour le 21/10/2016

Communiqué du 17 octobre 2016.

Ce mois-ci et en novembre prochain, la MSA Bourgogne s'associe à la campagne nationale « Moi(s) sans tabac » initiée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé et Santé publique France, en partenariat avec l'Assurance Maladie. Objectifs : inciter des fumeurs à s'engager, dès le 1er novembre, dans une démarche volontaire d'arrêt du tabac pendant 30 jours consécutifs et les accompagner, de manière personnalisée, lors de cette phase de sevrage.
 

Un défi collectif pour promouvoir un enjeu national majeur de santé publique

En France, le tabac représente un véritable fléau :
  • 1ère cause de mortalité évitable (78 000 décès prématurés chaque année)
  • 1 fumeur sur 2 meurt du tabac
  • Le tabac engendre des cancers (17 localisations), des maladies cardiovasculaires et respiratoires
  • Plus de 30 % des plus de 17 ans (filles et garçons) fument quotidiennement
  • Le tabagisme passif, tout aussi dangereux, peut générer des cancers
 

Haro au tabac : 30 jours décisifs pour multiplier par 5 ses chances d'arrêter définitivement de fumer

Visant à promouvoir une prise de conscience favorisant la décision d'abandonner le tabac, la campagne « Moi(s) sans tabac » se décline en octobre et en novembre :
 
Du 10 au 31 octobre : phase de sensibilisation des fumeurs, non-fumeurs ou anciens fumeurs à l'intérêt de la démarche d'arrêter le tabac
Inscriptions des participants sur www.tabac-info-service.fr, sur l'application mobile Tabac Info Service ou par téléphone au 3989, retraits gratuits en pharmacie de kits d'aide à l'arrêt (brochure de préparation, agenda de 30 jours avec des conseils quotidiens…).
 
Du 1er au 30 novembre : phase effective et consentie d'arrêt du tabac par le participant, et accompagnement personnalisé (réunions de suivi, utilisation de l'appli Tabac Info Service…)
 
Le choix d'une durée de sevrage tabagique de 30 jours n'est pas anodin. Au-delà de 30 jours d'abstinence, les symptômes de dépendance à la nicotine et les symptômes de manque (nervosité, irritabilité) tendent à sensiblement régresser.


A signaler : Les exploitants agricoles représentent la seule catégorie de la population comportant, entre 2010 et 2014, une proportion de fumeurs réguliers en forte augmentation (de 12,2 % à 20,6 %). Aussi, au niveau local, et parallèlement à l'opération nationale, la MSA Bourgogne innove avec « Déclic Stop Tabac », une action de prévention et de proximité avec Les Jardins de Cocagne de Mâcon.