En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
TESA

Le nouveau Tesa prend ses marques

Mis à jour le 20/03/2018

Communiqué du 19 mars 2018.

À compter du 1er avril prochain, grâce au nouveau Tesa, les employeurs agricoles pourront déclarer leurs embauches et réaliser leurs bulletins de salaire. A ce jour, la MSA compte déjà plus de 13.000 demandes d’adhésion. Pour faciliter l’appropriation de ce nouveau service, la MSA propose à ses adhérents un accompagnement global, illustré par un site Internet didactique dédié et des sessions d’information organisées au plan local.
 

Aider les employeurs de main-d’œuvre à se familiariser avec le nouveau Tesa

A ce jour, la MSA compte déjà plus de 13 000 demandes d’adhésion. Aussi, pour permettre à ses adhérents employeurs de main-d’œuvre de découvrir plus facilement le nouveau Tesa, la MSA met à leur disposition un site Internet dédié nouveau-tesa.msa.fr A la une : des tutoriels vidéo, une FAQ (questions-réponses classées par thèmes), des conseils pratiques et des actualités pour informer les utilisateurs…
En parallèle, très soucieuses de favoriser un accompagnement de proximité, la Caisse Régionale MSA de Bourgogne organise, à l’intention de ses adhérents, des sessions d’information au plan local. Pour les employeurs de main-d’œuvre intéressés, les informations (dates, lieux, inscriptions…) sont accessibles sur nouveau-tesa.msa.fr ou directement sur le site Internet de la MSA Bourgogne, rubrique « Employeur > Nouveau Tesa ».
 

Le nouveau Tesa, mode d’emploi

Le nouveau Tesa permet aux employeurs agricoles de simplifier leurs démarches et déclarations liées à l’emploi de leurs salariés. Ils peuvent ainsi réaliser les formalités suivantes : gestion des taux de cotisations dues auprès d’organismes complémentaires non gérés par la MSA, déclaration préalable à l'embauche, modification du contrat de travail, émission des bulletins de salaire, production des documents RH (certificat de travail, registre unique du personnel pour la gestion des salariés, attestation Pôle emploi, etc.) …
 
  • Une solution adaptée aux TPE et un périmètre élargi aux CDI
 Le nouveau Tesa cible prioritairement les petites entreprises agricoles non équipées d’un logiciel de paie ou n’ayant pas recours à un tiers déclarant pour effectuer leurs déclarations sociales. Nouveau, l’employeur peut recourir au nouveau Tesa pour gérer ses salariés, en CDI (jusqu’à 20 CDI) ou en CDD et remplir ainsi ses obligations DSN. Il a aussi la possibilité d’utiliser conjointement le nouveau Tesa pour ses salariés en contrats courts et la DSN pour les autres. Pour rappel, la Déclaration sociale nominative (DSN), rendue obligatoire pour tous les employeurs en 2017, remplace désormais la plupart des déclarations sociales.
 
  • La nécessité d’une adhésion préalable
Depuis janvier dernier, il est possible d’adhérer au nouveau Tesa. Il s’avère impératif d’adhérer au nouveau Tesa et ce, même si l’employeur utilise encore le Tesa web classique. En pratique, l’entreprise doit impérativement adhérer au nouveau Tesa au début du trimestre au cours duquel elle souhaite réaliser son embauche (donc avant le 15 du premier mois du trimestre concerné).
A noter : ce nouveau service intègre les informations nécessaires à la MSA pour produire une Déclaration sociale nominative (DSN). Les données sont transmises directement par la MSA aux organismes sociaux concernés : Pôle emploi, caisses de retraite complémentaire, institutions de prévoyance … Le nouveau Tesa intègrera également le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, prévu dès le 1er janvier 2019.